Louis Cardin est né le 4 février 1923. Il s’engage à l’âge de 14 ans à l’Ecole des Mousses de Brest. Il est nommé matelot de 2e classe  spécialité « Radio » le 1er avril 1940. Il est ensuite promu quartier-maître de 2e classe « radio » le 1er janvier 1942.

A compter du 27 février 1941, il est affecté à Diégo Suarez. A la suite des combats engagés contre les troupes britanniques fraichement débarquées, il est fait prisonnier avec ses camarades le 7 mai 1942. Il est rapatrié en Angleterre et interné au camp n°1 de Grizedale Hall.

Afin de pouvoir intégrer les Force Françaises Libres, il rédige un acte d’engagement sur l’honneur (copie ci-dessous).

Numéro matricule : 1715 C 38

 
Les informations et documents ci-dessous m'ont été fournis par la famille Cardin, que je remercie ici chaleureusement.

Tous droits réservés J.Cardin
 
La lettre d'engagement sur l'honneur rédigée par Louis Cardin le 15 décembre 1942 afin de pouvoir rejoindre les FFL
 

Il intègre avec la plupart de ses camarades de Grizedale Hall le Régiment Blindé de Fusiliers Marins nouvellement constitué le 1er octobre 1943, après un passage à l’Unité Marine Alger (février à septembre 1943). Il est affecté à l’automitrailleuse AMM20 « LE CANARD » du second-maître HERVE, n°90503 du Peloton Hors Rang, unité de protection.

 
AMM20 "LE CANARD" n°90503 le 25/08/44 à son arrivée à Longchamps
au centre en haut, le quartier-maître Louis CARDIN
crédit photographique Joël CARDIN, fils du QM CARDIN - tous droits réservés
 

Il débarque début août 1944 sur les plages normandes (Saint Martin de Varreville, la plage d’Utah Beach). Il participera à toute la campagne de France (Paris, Dompaire, Strasbourg), puis l’Allemagne jusqu’au nid d’aigle à Berchtesgaden.

Il est démobilisé après la victoire. Ne parvenant pas à trouver sa place dans la « vie civile », il se réengage dans la Marine Nationale et effectuera toute sa carrière jusqu’à sa retraite en 1968, comme spécialiste « radio ».

 
*** ***
 
Monsieur Joël Cardin, fils de Louis Cardin, m'a fait l'amabilité de me faire suivre les clichés ci-dessous appartenant à son père.
Ils sont reproduits ci-dessous afin de faire perdurer la mémoire de cette unité et de cette période.
Tous droits réservés - J.Cardin

Les photos sont accompagnées du texte original tel qu'il y figure au dos, de la main de Louis Cardin
 
Aucun commentaire pour cette photo, mais probablement prise à Schönau à quelques kilomètres de Berchestgaden
on y distingue l'un des voitures d'Hitler à l'arrière plan (que l'on retrouve sur un autre cliché plus bas)

Noter le casque à pointe sur le protège phare de droite et le casque de combat à gauche (sens du véhicule)
 
Avenue de la Grande Armée, 18 juin 1945, l'Etat-Major
En agrandissant ce cliché, on peut en effet distinguer le Général Leclerc saluant, au milieu des véhicules
 
Attente pour le défilé 18 juin 1945 Avenue de la Grande Armée
 
En Allemagne Schönau mai 45 ( beau casque à pointe ! )
 
Une des voiture d'Hitler - Schönau mai 45 - Louis Cardin est de face à droite en tenue HBT
Il s'agit d'une Mercedes 770 Typ W150, produite à seulement 150 exemplaires de 1938 à 1943.
Celle que Louis Cardin a déniché était utilisée par les hommes de la protection rapprochée du Furher.

Pour plus de détails, voir le blog de Monsieur Auriac, spécialisé dans ce domaine : http://mb770k.canalblog.com/
 

Schönau mai 45

 
Berchtesgaden Salle de Réception - mai 45
 
Berststesgaden (Berchtesgaden) L'Obertzalber (Obersalzberg)
et ci-dessous tel qu'il était avant les destructions
 
Schönau mai 45
 
Défilé du II/RBFM à Vatan avril 45
 
Après le défilé avril 45
 
Remise de décorations au GTV Vatan avril 45
 
Vatan avril 45
 
LE CANARD 17 juin 1945 départ pour Paris
 
LE CANARD le 17 juin 1945 départ pour Paris A Mennecy (même endroit que photo précédente)
Louis Cardin est situé à gauche
 
 

cliquez sur le logo pour d'autres photos du 2e escadron