Décision n°171

Sur la proposition du Ministre de la guerre, le Président du Gouvernement Provisoire de la République Française, Chef des Armées, cite :

REGIMENT BLINDE DE FUSILIERS MARINS : Régiment d'élite qui, sous le commandement du Capitaine de Frégate Maggiar, a, du 10 août au 25 septembre 1944, en Normandie, à Paris et en Lorraine, donné la preuve de sa valeur militaire et de la bravoure de ses équipages en détruisant ou capturant 48 chars, 11 pièces de canon, 22 véhicules blindés, 78 camions et véhicules légers, faisant à l'ennemi plus de 1200 prisonniers.

Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec palme.


Fait à Paris le 21 novembre 1944
Charles de Gaulle

*********************************************

Décision n°649

Sur la proposition du Ministre de la guerre, le Président du Gouvernement Provisoire de la République Française, Chef des Armées, cite :

A L'ORDRE DE L'ARMEE
REGIMENT BLINDE DE FUSILIERS MARINS

"Magnifique Régiment de chasseurs de chars, digne héritier des Fusiliers-Marins, héros de la guerre 1914-1918 qui, sous le commandement du Capitaine de Frégate Maggiar et du Capitaine de Corvette Martinet, a jalonné de ses succès la route glorieuse de la 2e Division Blindée des plages de Normandie aux rives du Rhin. Au cours de l'avance qui a porté la 2e Division Blindée de Baccarat à Strasbourg, de la plaine de Lorraine à la plaine d'Alsace, ses escadrons, toujours en tête ont contribué à ouvrir à la Division les portes des Vosges en détruisant les canons qui verrouillaient les défilés. Pénétrant dans Strasbourg, ils ont atteint le pont de Kehl dans les premiers. Ils ont continué ensuite le dur combat le long du Rhin, de Strasbourg à Neuf-Brisac, et combattu avec le même élan jusqu'à la libération de l'Alsace. Etroitement unis aux chars et aux fantassins du Tchad dans une cohésion qui a été la clef de tous les succès, emportés dans le même souffle de patriotisme ardent, les marins, apportant au combat à terre les qualités techniques et militaires de leur métier, la rude discipline acquise à la mer, l'esprit de sacrifice conforme aux plus anciennes traditions de la Marine, se sont égalés par leur valeur et leur courage aux meilleurs défenseurs de la Patrie. Au 10 février 1945, le Régiment avait infligé à l'ennemi les pertes suivantes : 68 chars, 67 canons, 27 véhicules blindés. A la même date, le Régiment n'avait perdu que 9 chars."

La présente citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme et sera publiée au Journal Officiel de la République Française.

Fait à Paris, le 19 avril 1945
Charles de Gaulle

*********************************************

Decision n°1023 du 13 août 1945

Le 4e escadron du RBFM

Magnifique escadron de fusiliers marins qui, sous le commandement du lieutenant de vaisseau Richard, a été un des éléments essentiels et continus des succès remportés par le groupement "L" avec lequel il a combattu depuis le débarquement en Normandie. A démontré sa valeur en appuyant toujours au plus près les unités de chars et d'infanterie engagées. Par la bravoure traditionnelle de ses équipages comme par leur habilité consommée, a détruit en combat un matériel ennemi dont le total représente un véritable record. Ses pertes, en sept mois de lutte acharnée menée toujours à l'avant-garde, n'ont été que de 2 T.D. hors de service.

Compte officiellement à son actif : 470 ennemis tués - 430 prisonniers 41 chars détruits - 16 canons détruits - 43 camions et véhicules divers mis hors de combat.

A notamment détruit 13 chars Panther en quarante-huit heures de combat, les 13 et 14 septembre, autour de Dompaire.

 

Fait à Paris, le 16.09.1945
Signé : Charles de Gaulle

*********************************************

Ordre du Jour n°53

Au cours des combats de Normandie et de Lorraine, le Régiment Blindé de Fusiliers Marins a donné la preuve de sa valeur militaire et de la bravoure de ses équipages.

Le Général est heureux de les autoriser désormais à porter la fourragère de la Légion d'Honneur des Fusiliers Marins de Dixmude, fourragère qui leur avait été attribuée au mois de mai 1944 par le Ministre.

Les Officiers, Officiers Mariniers, Matelots du Régiment Blindé des Fusiliers Marins, seront fiers, au côtés de leurs camarades actuellement embarqués d'avoir contribué à rétablir dans son prestige la Marine Française, après tant de douloureux souvenirs.

Q.G., le 16 septembre 1944
Le Général de Division LECLERC
Commandant la 2eme Division Blindée

*********************************************

Décision du 23 juin 1947 sur proposition du ministre de la Marine, le Président du conseil des ministres cite:

Le Régiment Blindé de fusiliers Marins (RBFM)
"Après avoir participé aux campagnes de France et d'Allemagne comme régiment de chasseurs de chars, est reconstitué et composé de volontaires pour le Corps français d'Extrême-Orient où, dès son débarquement, il est engagé avec succès à Ton - Thu - Ya, Tan - Uyen et Bentre.
Transformé en régiment amphibie, il coopère au débarquement au Tonkin les 6 et 7 mars 1946, puis à diverses opérations dans le delta tonkinois, la baie d'Along et les Fai - Tsi - Long.
Durant l'année 1946 et au début de 1947, trois de ses escadrons participent brillament au Tonkin aux opérations de Tien - Yen, Dam - Ha, Haïphong, Hanoï, Watchaï, Lai - Khe, Haiduong.
En Conchinchine, deux autres de ses escadrons arment dix L.C.V.P. avec lesquels, pendant plus de quatre mois, ils sillonnent les rivières du delta, assurant la liberté de nos communications, concourant à la reprise des provinces cambodgiennes et aux opérations du golf de Siam;
Au cours de quinze mois continus de campagne et de multiples combats, le R.B.F.M. a été, sous le commandement du capitaine de frégate MARTINET, un magnifique exemple de discipline et d'efficacité, exécurant toujours avec plein succès les missions les plus diverses, aussi bien sur terre que sur mer et en rivière, infligeant à l'adversaire des pertes dépassant son propre effectif et n'ayant lui même que 15 tués et 53 blessés".

Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec palme.

Fait à Paris le 23 juin 1947
Le ministre de la Marine
Signé : Louis JACQUINOT

Le Président du conseil des Ministres
Signé : Paul RAMADIER

 
Photo Musée de traditions des Fusiliers Marins à Lorient ( http://musee.fusco.lorient.free.fr/ )

Le drapeau du Régiment a été fabriqué en Afrique du Nord en avril 1944. Il sera remis à l'unité par Monsieur Jacquinot, Commissaire de la Marine. Le drapeau suivra le régiment partout, jusqu'en Indochine. Il sera ensuite confié le 17 mai 1947 à l'école des Fusiliers Marins à Toulon.

Une décision ministerielle autorisera les inscriptions supplémentaires concernant les combats de 1944-1945, à savoir Paris, Dompaire et Strasbourg. Utilisé lors des cérémonies, il sera ensuite confié définitivement le 21 octobre 1985 au musée de tradition des Fusiliers Marins, situé à Lorient.