Cette section a pour but d'exposer les diverses pièces d'uniformes portées par les hommes du RBFM. La 2e Division Blindée étant équipée "à l'américaine", la base de tenue est donc issue des stocks d'effets fournis par l'Armée Américaine, mais en conservant les attributs bien Français, comme les couvre-chefs (le bachis et la casquette pour les marins du RBFM, ou comme le calot pour le RMT ou les Spahis). Les insignes d'unité ou les grades sont également ceux conservés de l'Armée Française. L'armement est quand à lui totalement fourni par les Etats-Unis (USM1, Thompson, BAR, Browning de calibre .30 et .50, colt 45, et même des Grease Gun, comme constaté sur une photo trouvée recemment (merci Fabien !),

Le RBFM étant une unité blindée, à l'image des formations blindées américaines, l'arme en dotation n'est alors pas le Garand, mais la carabine USM1.

   
On trouve donc dans les tenues, les vestes dites "M41", les blousons de tankiste, et surtout les combinaisons HBT, fort prisées par les troupes blindées. Le casque M1 est bien entendu en dotation au sein de la Division. On pourra constater sur bon nombres de photos d'époque pas mal d'effets personnels, qui certaines fois rendent l'identification de l'unité assez complexe !
Le Second Maitre Dantec en tenue HBT

On peut constater sur ces deux clichés que la combinaison HBT était fort prisée par les membres du RBFM
Le matelot au centre est le quartier Maître TURGIS Félix, matricule 10.288 T 42
Photo prise le 25 août 1944, rue de Rennes - en arrière plan, le TD MAMELUCK

   
Superbe représentation des hommes du RBFM, direction PARIS, août 1944
   

Belle photo d'un matelot équipé de la combinaison HBT, on peut apprécier le bandeau R.B.F.M. de fabrication artisanale

 
Information concernant les rubans de bachis :

"Dès le 23 juillet 1940 l'ordre général n° 8 des forces navales françaises libres prévoit pour les personnels le port d'un unique ruban libellé F.N.F.L. (qui connut cependant une variante dans le Pacifique avec la mention FORCES NAVALES FRANCE LIBRE). En 1943 à la suite de la fusion opérée entres les marines des F.N.F.L. et de l'Afrique du Nord, l'inscription F.N.F.L. est remplacée parMARINE NATIONALE pour tous (circulaire n° 607 EMG/PM2 du 22 octobre 1943)."

Source http://www.netmarine.net/tradi/symbolique/rubansaero/index.htm

L'équipage du TD FANTASQUE II, photo prise le 5 novembre 1944 Baccarat, rue de Frouard, maintenant rue du Général Leclerc
De gauche à droite : Montjarret, Denniel, Guenégan, Mausais et Fleith

. On pourra également constater la présence de carabines USM1, en dotation au sein du RBFM (le sous-officier est quand à lui équipé d'un pistolet mitrailleur Thompson )
(cliché Mansais)

Les 9 Marinettes du Régiment

Néanmoins, la tenue de base reste quand même la veste M41, chemise/cravate, pantalon moutarde, guetres, bonnet de marin (bachis)/casquette pour les officiers et sous-officiers (pour les Marinettes, le bachis ne comporte pas de bande Marine Nationale ni de jugulaire (cela dépend des circonstances), ni de pompon (voir pour cela le site qui leur est dédié : http://www.marinettes-et-rochambelles.com )

 
 
Les ancres croisées de Marine se portent sur la manche gauche
 
La bande de bras "FUSILIERS-MARINS", au dessus des ancres croisées
On trouve également des ancres croisées découpées et cousues
 
Voici des originaux, ayant appartenu au Lieutenant de Vaisseau Bonnet du 3e escadron
Ces photos m'ont été adressées par monsieur Calvet, sa grand-mère était à Alençon en août 1944, elle avait lavé ses effets
L'insigne de bras est pourvu de 4 pressions à l'arrière
On peut comparer sur cette photo les deux modèles d'ancres croisées, sur fond marine pour le Capitaine de Vaisseau Maggiar et découpées pour le matelot se trouvant juste derrière dans la jeep (La Baleinière - jeep du Pacha du Régiment). On pourra également noter sur cette photo (prise à Royan) que le matelot à l'arrière de la jeep (Robert GODEY) porte la fourragère, mais n'a pas de bande Fusiliers-Marins et porte un calot.

17 avril 1945, Royan, le Cdt Maggiar dans sa jeep 'la Baleinière' ramène le Cdt Ernst et le Major Herring qui viennent d'être capturés.
 
Le grade est localisé entre la bande fusiliers marins et les ancres croisées, comme ici pour le quartier Maitre Mansais, du TD FANTASQUE II
On peut apprécier sur cette photo les différentes méthodes de placement des attributs de bras.
 
Les insignes métalliques de la Division et du Régiment (ici deux exemplaires originaux Mardini Paris pour le régimentaire et Cartier Paris pour le Divisionnaire). L'insigne de la 2e Division blindée est porté sur la poitrine, côté droit. Celui du RBFM est disposé côté gauche de la poitrine ou bien souvent épinglé sur la fourragère.

Les hommes et femmes du RBFM ne portent pas l'insigne de la France Libre (appelé le Moustique), celui-ci n'étant attribué qu'aux hommes ou femmes ayant rejoint les FFL avant août 1943
 
Insigne original et numéroté
Avec l'aimable autorisation de Mr M.Duwoye - http://www.leberetvert.com
 
Philippe de Gaulle est pour sa part, porteur de l'insigne de poitrine d'officier des Forces Navales Françaises Libres, il s'y est engagé en juin 1940. Cet insigne est rendu obligatoire dès le 23 juillet 1940 pour les troupes des FNFL (le RBFM n'en fait pas partie !).
On peut voir très distinctement cet insigne sur la poitrine de l'enseigne de vaisseau Philippe de Gaulle, ainsi que des manchons de grade (Enseigne de Vaisseau pour la photo et Lieutenant de Vaisseau dans l'exemple ci à droite)
Nota : les modèles d'époque sont en fil d'or, les exemples montrés ici étant synthétiques et modernes)


Philippe de Gaulle, numéro matricule : 1624 FN40 - engagé en 1940 dans les FNFL à l'age de 19 ans
 
Grade de poitrine, attaché par deux boutons, comme présenté ici à gauche lors d'une prise d'armes ou encore porté par le Lieutenant de Vaisseau Guillon, patron du 2e escadron (au centre) et un modèle à droite.
Autre exemple ici avec le Lieutenant de Vaisseau Guillon posant à côte de l'AMM20 "LE CANARD" du 2e Escadron
 
Très intéressante photo nous permettant d'évaluer les différents modèles de pattes d'épaules utilisés par les officiers du Régiment.
Le second en partant de la gauche est d'ailleurs le seul en tenue de sortie, tous les autres en veste M41, sauf peut-être le lieutenant de vaisseau à gauche, car la veste semble comporter des plis difficile à obtenir sur une M41, peut-être une M43 avec le lacet intérieur.
Tous ces officiers sont porteurs de la fourragère.
On voit donc à gauche, le manchon simple pour cet enseigne de vaisseau de 1re Classe, pattes d'épaules sans et avec ancres de Marine pour les deux lieutenants de vaisseau au centre et à droite
Modèles actuels et modernes, réalisés en fils synthétiques, les originaux étant confectionnés avec du fil d'or
 
Tenue hivernale pour ce matelot lors de l'hiver 44-45, surtout blanc et surbottes en paille
(pour les sentinelles - on peut voir les mêmes équipant les troupes allemandes sur le front russe)